Fleur arbre kusudama

Plus récemment, je ne connaissais pas l'existence d'une forme d'art telle que Kusudama et, aujourd'hui, je maîtrise déjà lentement cette œuvre. Du japonais, "kusudama" est traduit par "médecine-ball". Dans les temps anciens, au Japon, les kusudamas étaient utilisés comme agents de guérison. Au milieu de Kusudama, divers encens et préparations de guérison ont été placés. Aujourd'hui, ces boules médicinales sont utilisées comme élément de décor à l'intérieur ou comme cadeau pour des amis. J'ai donc décidé de faire plaisir à ma meilleure amie avec une telle balle, en forme de petit arbre.

Pour travailler, vous aurez besoin de:
- papier couleur recto verso de deux couleurs ou plus;
- des ciseaux;
- de la colle (à volonté);
- éléments décoratifs. Dans mon travail, j'ai utilisé des perles, du ruban floral et du fil métallique pour le tronc, du gypse pour le «sol», un récipient dans lequel un arbre et de la mousse seront plantés.
Avec les préparatifs que nous avons terminés, nous pouvons commencer à créer un sort appelé "fleur kusudama". Dans certaines sources, ce kusudama s'appelle "Morning Dew" ou "Morningdew". Mais peu importe comment on l’appelle, je dirai que cela m’a frappé sur le coup, et que je voulais vraiment y arriver. Mais on s'est lâchés, on se met au travail.
Stages de travail:
1 La première chose à faire est de déterminer la taille du kusudama. J'ai pris des carrés de 6 x 6 cm, ce qui m'a donné une boule d'environ 8 cm, composée de 12 fleurs.
Chaque kusudama est composé de modules et la fleur de kusudama ne fait pas exception. Un pétale est un module à partir duquel un grand module est ensuite formé.
Schématiquement, l’assemblée de kusudama est la suivante.

Mais dans la pratique, cela ressemble à ceci:
Nous prenons un carré et le plions en diagonale une fois. Si cela est fait deux fois, puis, lorsque nous formons le module pétale, une cicatrice est visible. La ligne de pliage devrait être en bas.

Maintenant, on prend un côté et on se penche vers le centre, on répète la même chose de l'autre côté. Dans le processus, assurez-vous que toutes les extrémités coïncident, ceci est important, car à l'avenir, on verra que le papier est «plié». En conséquence, nous devrions obtenir ceci:

Ensuite, prenez un côté, redressez-le et pliez-le en deux jusqu'à la ligne de pliage. On répète la même chose en revanche. En conséquence, nous devrions obtenir quelque chose comme un trèfle.

À l'étape suivante, nous passons le doigt dans le triangle résultant et le redressons. On répète la même chose en revanche.

En conséquence, nous devrions obtenir un tel "trèfle à larges feuilles".

Ensuite, nous plions le triangle "saillant" vers l’intérieur, comme pour nous-mêmes. Nous faisons la même chose d'autre part.

En conséquence, nous avons des triangles des deux côtés. Sur la ligne de pliage, repliez-les à l'intérieur.

Nous pouvons dire qu'un module est presque prêt, il reste à relier soigneusement les côtés et nous obtenons un pétale avec de petits rayons.

Pour un module complet, nous avons besoin de cinq pétales, mais en réalité, ils peuvent être inférieurs, ou inversement, plus. Ici, comme on dit, une question de goût et de désir. Coller délicatement les pétales pour former une belle fleur lisse. Si le milieu est inégal, il peut toujours être "caché" sous une perle, un bouton ou tout autre élément décoratif.
Lorsque tous les modules de fleurs sont prêts, nous procédons à la formation de la balle. Nous collons ensemble les modules pour les pétales.

Pendant que la balle finie sèche, passez à la fabrication d'un tronc d'arbre. Pour ce faire, prenez le fil, de préférence plus épais. Ensuite, j'ai enveloppé le fil avec un tube en papier journal pour que le tronc soit épais. Il n’est pas nécessaire d’enrouler le coffre de manière uniforme, on pourrait même dire un peu négligemment, cela permettra de placer le coffre aussi près que possible du présent. Aux bons endroits fixés avec de la colle. Ensuite, enveloppez le tronc avec un ruban floral brun. Pliez une extrémité du fil de sorte que l’arbre ne puisse pas être retiré lors de la «plantation». Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser le coffre à plat ou vous plier. Dans la fleur sans perle, on insère le tronc et on plante du plâtre de crème sure, du plâtre, on remplit le formulaire et on "plante" l'arbre. Une fois que le gypse a durci, vous pouvez le peindre «sous terre» et, à certains endroits, le graisser avec de la colle, saupoudrer de mousse et laisser bien sécher la composition.